Ryan Kennedy

Libertine

La tangente artistique de Ryan Kennedy se dessine ici sans ambiguïté pour ce nouvel album. Pour la première fois de sa carrière, l'artiste se laisse transporter par les touches de son piano. Il s'éloigne ainsi de son univers folk au profit de sonorités pop inspirées des années 1970 et 1980, influencé autant par Bruce Springsteen qu'Elton John.

Le talentueux artiste expose habituellement son monde sous différentes facettes, naviguant entre les tempêtes traversées, son présent plus lumineux et l’avenir prometteur qui se dresse devant lui, et ce, aussi bien dans la langue de Shakespeare que celle de Molière. Autant sur scène que sur disque, à travers le Canada et l’Europe, le véritable showman nous plonge dans ses univers envoûtants grâce à sa voix unique et ses compositions toutes aussi accrocheuses les unes que les autres.

  • Noir Icône YouTube
  • Spotify noir Icône
  • Noir Icône iTunes
  • Facebook
  • Instagram

Salle de spectacles | Festival | Corporatif | Restaurant/Bar

Presse 4_Ryan Kennedy_crédit Gaelle Leroyer-min.jpg

Biographie

Originaire de Morin-Heights dans les Laurentides, Ryan Kennedy s’est passionné pour la musique dès sa tendre enfance. En plus d’être un auteur-compositeur-interprète accompli, valsant avec les sonorités indie et folk, l’artiste se passionne entre autres pour l’aviation.

La carrière de Ryan Kennedy a notamment connu un essor lorsque le public québécois et canadien l’a découvert sur les planches de La Voix en 2015, avant qu’il ne soit invité à participer à The Voice France en 2018.

Ryan Kennedy compte jusqu’à présent deux albums originaux à son actif, soit Love Is Gold (2017) et Home Fires (2015). Parmi ses nombreux singles radiophoniques, le chanteur s’est particulièrement démarqué grâce à son extrait Honest Song; un titre qui a reçu le prix de la chanson francophone la plus populaire du Québec au Gala de la SOCAN 2018. Celle-ci s’est d’ailleurs classée parmi les cinq chansons les plus jouées sur les radios québécoises entre 2016 et 2017.

Pas moins de quatre ans après avoir laissé sa marque avec l’album Love is Gold, l’auteur-compositeur-interprète Ryan Kennedy refait surface avec Libertine, le troisième album de sa carrière paru le 4 février dernier. Ryan Kennedy nous a donné un avant-goût de l’album l’automne dernier avec le single et le clip « Say Hello », également disponible dans une version française dont l’adaptation est signée Nelson Minville.

La tangente artistique de Ryan Kennedy est ici sans ambiguïté pour ce nouvel album. Pour la première fois de sa carrière, l’artiste se laisse transporter par les touches de son piano. Le musicien et chanteur a ajouté à sa boîte à outils musicale en renonçant à la guitare et en écrivant toutes les chansons de l’album au piano, une première pour Kennedy. Il s’éloigne ainsi de son univers folk au profit de sons pop inspirés des années 1970 et 1980, influencés autant par Bruce Springsteen que par Elton John.

Le talentueux artiste expose habituellement son monde sous différentes facettes, naviguant entre les tempêtes traversées, son présent plus lumineux et l’avenir prometteur qui se dresse devant lui, et ce, aussi bien dans la langue de Shakespeare que celle de Molière. Autant sur scène que sur disque, à travers le Canada et l’Europe, le véritable showman nous plonge dans ses univers envoûtants grâce à sa voix unique et ses compositions toutes aussi accrocheuses les unes que les autres.